La Légende & la Véritable Histoire Tragique du Laghetto di Ponte Subiolo

Vous le savez, j’ai une passion toute particulière pour les lacs perdus en pleine nature, alors si ils ont en plus une Légende à nous offrir ils n’en deviennent que plus intéressants encore !

Le petit lac dont je vais vous parler dans ce dossier est situé dans ma région d’origine, autant vous dire qu’il réunit donc toutes les conditions pour me faire rêver et je suis persuadée que sa beauté va vous séduire également. 

 Un peu d’histoire

Le Laghetto (ou petit lac en français) du Ponte Subiolo est situé à Valstagna, qui est une ancienne commune de la province de Vicenza en Italie.

Ce n’est pas très loin de Bassano del Grappa dont je vous ai fait découvrir les lieux insolites et une histoire de Fantôme dans un précédent dossier.

C’est un lac d’eau douce, qui est alimenté par des eaux qui lui parviennent du dessous des roches, et lors des fortes pluies les eaux qui coulent le long de la montagne peuvent faire augmenter son volume, parfois même de manière impressionnante.

On peut dire que ce lac est plutôt de petite taille puisque sa largeur est de 20 mètres pour 35 mètres de long. 

Mais ce n’est là que ce que vous pourrez voir en surface ! Ce dernier dispose d’une grotte qui fascine les plongeurs du monde entier… On l’appelle la Grotta dell’Elefante Bianco (ce qui signifie : grotte de l’élephant blanc).

Son entrée est accessible depuis le lac et personne n’est encore allé plus loin que 149 mètres ! 

Une vieille histoire locale nous raconte d’ailleurs que les habitants du secteur avaient voulu connaître la profondeur exacte de cette mystérieuse galerie aquatique. Selon ce récit, ils auraient attaché entre elles les cordes des cloches de Valstagna pour tenter de mesurer la distance qui séparait la surface du fond de la grotte… mais l’on raconte aussi que tout ceci n’aurait été qu’une perte de temps puisqu’ils n’y seraient jamais parvenus !

Si cette petite histoire semble plutôt légendaire, en réalité la plongée y est pour le moins difficile, elle peut même coûter très cher à ceux qui la pratiquent… ce n’est pas sans nous rappeler un autre lieu énigmatique que je vous avais présenté ici même il y a quelque temps : la Fosse Dionne. Et bien malheureusement, l’exploration des profondeurs est ici aussi meurtrière…

 

Abonnez vous pour ne manquer aucune vidéo !

 

Des Plongées Mortelles…

Avant de passer à la légende des lieux je me dois de vous parler des véritables histoires tragiques qui se sont déroulées sur place.

En effet, la plongée est terriblement dangereuse dans le Laghetto del Subiolo puisqu’elle a coûté la vie à pas moins de 8 personnes.

Ces gens sont tragiquement décédés durant leurs explorations respectives de la grotte…

Si cette dernière dispose d’un fil d’Ariane dans les parties qui ont été visitées à ce jour, et si ceux qui y ont plongé rapportent que la lumière de l’entrée reste visible sur pratiquement toute la longueur, l’exploration reste très compliquée et chaque erreur commise peut malheureusement être fatale.

Je me permets de partager dans cet article les noms des plongeurs à qui la grotta dell’ elefante bianco a coûté la vie :

1971 – Gaetano Starabba, médecin de Castelfranco âgé de 42 ans ;

1984 – Bruno Cappellato, 31 ans de Padova, et Paolo Trentinaglia, 29 ans de Telve ;

1989 – Pio Pagnossin, 28 ans de Padova ;

1992 – Mauro Pangrazio, 23 ans de San Nazario ;

1999 – Francesco Bizzotto, 28 ans de Marostica, et Moritz Zanotti, 32 ans de Caerano ;

2008 – Peter Lajker, 48 ans de République Tchèque.

Puissions nous ne jamais les oublier, et ça même quand le lac avec ses allures de conte de fées masquerait presque que sa beauté est mortelle…

D’ailleurs en parlant de fées, nous allons maintenant passer à la Légende !

Les fées du Lac

Son nom Subiolo est en dialecte Veneto et il veut dire “siffler” puisqu’on peut parfois entendre comme un étrange sifflement autour du lac !

Alors ce bruit étonnant pourrait simplement s’expliquer par les éléments qui sont naturellement présents là, mais dans les mémoires locales tout ceci ne serait pas naturel : ça serait plutôt Surnaturel !

Ce son plutôt strident, que l’on entend notamment la nuit serait émis par des fées ou des ondines, et même divers esprits qui vivraient sur place. On raconte qu’ils manifesteraient ainsi leur présence.

Laghetto di Ponte Subiolo - Valstagna - Italia

Si ces créatures sont bel et bien entendues, elles ne sont pas pour autant vues par tout un chacun… Pourtant, un homme de la région aurait fait leur rencontre il y a fort longtemps !

C’était un menuisier-charpentier qui s’appelait Marco. On raconte qu’au cours d’une nuit de pleine lune pendant qu’il regagnait son domicile après avoir rendu visite à sa fiancée, le jeune homme aurait entendu des voix l’appeler par son prénom lorsqu’il traversait le pont du Subiolo.

Tout étonné puisqu’il ne voyait personne sur le chemin, il poursuivit sa route. Ce trajet, il le connaissait bien, il l’empruntait régulièrement, mais il n’y croisait jamais personne à cette heure tardive, c’était troublant. 

Mais les voix continuaient de l’interpeller, devenant de plus en plus insistantes…

C’est alors que Marco découvrit en contrebas des jeunes femmes qui se tenaient au bord du lac de l’élephant blanc. Elles semblaient presque irréelles, on aurait dit qu’elles dansaient avec une légèreté digne des plus grandes ballerines, éclairées simplement par la lumière de la lune. 

Lune qui semblait elle aussi différente, puisque la couleur dont elle s’était parée ce soir-là se reflétait sur le petit lac en lui donnant des reflets argentés…

Cette scène surréaliste allait prendre une tournure encore plus étonnante, voire inquiétante !

“ Viens, viens avec nous ! “ Lui dirent à l’unisson les mystérieuses créatures… Oui je dis créatures puisqu’à ce moment-là, Marco avait la certitude que ces femmes n’étaient pas humaines, elles venaient d’un autre monde. 

Elles poursuivirent : “ Tu n’as jamais ressenti le bonheur que nous pouvons t’offrir ! Viens danser avec nous jusqu’à ce que la lune cesse de nous éclairer ! “

“ Oh non ! “ Répondit ce dernier : “ Si je viens avec vous, je vais me noyer ! “

“ Tu as peur “ lancèrent les malicieuses ondines “ Regarde Marco, l’eau a disparu, viens ! “

Et c’était la vérité ! L’eau avait disparu comme par enchantement… Même les cailloux qui jonchaient le fond du lac étaient entièrement secs.

“ Non non “ répétait le jeune menuisier, mais même s’il souhaitait s’enfuir il restait là comme pétrifié à les observer depuis le pont.

“ Ah tu ne veux pas ? Allez courage, si tu viens danser avec nous tu oublieras tous tes soucis et il ne restera plus que le bonheur dans ta vie ! “ 

Marco ne cédait pas à la tentation, il refusait catégoriquement de se joindre aux étranges fées du lac…

“ Très bien “ conclurent ces dernières “ Nous allons récompenser ta vertu, nous allons t’offrir une grâce, tu peux demander tout ce que tu veux ! “

“ Alors – répondit Marco – je voudrais être capable de réaliser n’importe quel travail de sculpture sur bois de mes propres mains “

“ Accordé ! Mais tu ne seras jamais riche ! “

Suite à ces paroles, les créatures aquatiques avaient laissé la place à l’eau qui était revenue pour remplir le lac comme il avait toujours été. La lune passa derrière la montagne et s’en était terminé de cette stupéfiante rencontre…

On raconte qu’à partir de cette nuit-là, le jeune menuisier-charpentier a réalisé de merveilleuses oeuvres en bois, elles seraient encore toutes visibles dans les églises de Valstagna et des villages voisins. 

On dit aussi que Marco aurait vécu et serait mort dans la pauvreté, exactement comme les fées lui avaient prédit, mais qu’il était le plus heureux des hommes puisqu’il avait le talent qu’il avait toujours désiré.

Prouvant une nouvelle fois que faire ce que l’on aime dans la vie est la plus grande des richesses !

Se rendre au Lac

S’y rendre est possible très simplement, même si l’on y accède en empruntant tout d’abord un escalier de pierre situé entre deux maisons. Un parking se trouve aux pieds de celles-ci, ensuite il n’y a qu’à suivre le chemin, puis descendre vers le lac. Cependant il vous faudra de bonnes chaussures car la descente n’est pas simple, il faudra vraiment regarder où vous mettez les pieds.

Pour ceux qui souhaitent y pratiquer la plongée, alors il faut vous renseigner directement auprès de la commune, il faut obligatoirement prévenir au moins 10 jours avant de votre venue et il vous faudra remplir un document à télécharger sur leur site.

Pour découvrir d’autres destinations n’oubliez pas de consulter la page Mappemonde de la Renarde où vous trouverez la liste à jour de mes articles classés par pays. Retrouvez Les Mystères de la Renarde sur les réseaux sociaux afin de ne manquer aucune publication : FacebookYoutubeInstagramTwitter

Si vous le souhaitez vous pouvez me soutenir grâce à uTip et Tipeee !

Et si vous ne le pouvez pas, n’oubliez pas que chaque partage des liens de mon travail, chaque like et chaque commentaire, sont une aide immense pour faire connaître mon projet, alors merci à tous !

Cet article n’est en collaboration avec personne, les propos et avis n’engagent que moi 🙂 Les images et textes ne sont pas libres de droits, ce sont mes clichés et le fruit de mes recherches et connaissances personnelles.

Autre Sujet à Découvrir :