Le Légendaire Pont d’Arc

L’endroit où je vous emmène dans ce dossier m’a tellement éblouie que je le place sans hésiter dans mon top 10 des lieux que j’ai le plus aimé visiter dans ma vie ! Et j’ai de quoi comparer puisque je parcours le monde depuis plus de 25 ans…

Mais en dehors de sa beauté naturelle exceptionnelle, ce qui lui permet de figurer sur mon site aujourd’hui est une légende qui lui est liée. J’en suis heureuse, parce que j’avais vraiment envie de partager ce coup de cœur avec vous tous ! 

 Un peu d’histoire

L’Ardèche est un département fascinant, d’une beauté à couper le souffle faisant la fierté de ses habitants. Mais pour beaucoup de gens il est surtout synonyme de vacances, il n’y a qu’à voir l’intérêt que lui portent les touristes qui y viennent en masse chaque année des 4 coins de France, d’Europe et du monde entier ! 

D’ailleurs même si vous ne vous y êtes pas encore rendus vous-même, l’appellation des “gorges de l’Ardèche” est forcément parvenue jusqu’à vos oreilles. Et pour cause, c’est très probablement l’un des plus beaux sites naturels de notre magnifique pays !

Dans ce dossier nous allons nous concentrer sur une curiosité géologique qui est unique au monde à cette taille là : le Pont d’Arc.

Situé au sud du département, juste à côté de Vallon-Pont-d’Arc, dans ce que l’on appelle la nouvelle région Auvergne-Rhône-Alpes, c’est un site naturel classé au cœur de la réserve naturelle régionale des Gorges de l’Ardèche.

Comment ne pas rester béat d’admiration face à cette arche naturelle monumentale de 54 mètres de haut pour 60 de large, qui domine la vallée depuis au moins 500 000 ans ?

Le Pont d'Arc - Ardèche - France

Ce “pont” n’est pas né de la main de l’homme, il a été creusé dans la roche calcaire progressivement par l’eau qui s’y est infiltrée pour finalement créer cette porte d’entrée naturelle des Gorges de l’Ardèche. 

Comme je vous l’ai dit plus tôt, c’est un phénomène géologique qui est unique dans cette taille absolument gigantesque, mais qui existe dans de plus petites proportions à travers le monde. 

Il est considéré comme l’emblème de l’Ardèche, et si de nos jours on ne l’emprunte plus pour traverser la rivière, il a longtemps été utilisé comme passage d’une rive à l’autre.

Il était également un lieu stratégique de choix à l’époque des guerres de religions, en 1621 les troupes protestantes du Gard étaient venues en renfort pour aider les protestants de Vallon qui étaient en bien mauvaise posture puisqu’ils étaient entourés par les troupes royales. C’est ainsi que pas moins de 300 hommes ont traversé le pont d’Arc de nuit !

Ce n’est que plus tard, en 1629, que Louis XIII et Richelieu ont fait détruire le passage qui se trouvait sur le pont dans le but de rendre la traversée beaucoup plus difficile.

D’après des recherches entreprises par des historiens locaux on sait qu’un fortin y a été construit au cours du XVIIème siècle afin de garder le passage.

Pourtant le passage naturel était toujours emprunté, et il a même été question d’y créer une route afin de relier Aubenas à Pont-Saint-Esprit ! Cette idée a finalement été abandonnée et c’est tant mieux, car le site aurait inévitablement subi des dommages irréparables si ce projet avait vu le jour…

3

Au-delà de son histoire, et de son attrait touristique, laissons maintenant place à la fantaisie !

La Légende du Pont d’Arc

Que serait un lieu emblématique sans sa bonne vieille légende ? Ce fabuleux endroit a la sienne, et comme toujours c’est pour moi un très grand plaisir de la partager avec vous ici même !

On raconte qu’il y a très longtemps, un grand seigneur vivait dans la région. Fortuné et puissant, le seigneur de Sampzon avait épousé la plus jolie fille de Vallon-Pont d’Arc. Il était évidemment fier de l’avoir à son bras, cependant un “léger détail” avait le don de l’exaspérer au plus haut point : sa belle continuait de recevoir un grand nombre d’attentions de la part de soupirants malgré son mariage récent.

S’en était trop pour cet homme de pouvoir qui, rendu fou par la jalousie, enferma sa femme dans un donjon qui était situé en haut du plateau du rocher de l’Arc (qui dans ce conte n’était pas encore creusé par l’eau de la rivière).

Les Gorges de l'Ardèche - France

On dit que la malheureuse pleurait sans cesse, et que l’on entendait ses plaintes et gémissements sans rien pouvoir faire pour lui venir en aide…

Un jour, un pèlerin s’était présenté aux portes du donjon pour demander asile au seigneur. Comme il était extrêmement laid, ce dernier lui offrit l’hospitalité, ne voyant en ce misérable à l’apparence affreuse aucun danger.

Le seigneur, sûr de lui, était même allé jusqu’à montrer la vue qu’il avait depuis son donjon sur la vallée à ce visiteur. Devant ce paysage à la beauté presque irréelle, il racontait ses faits de guerre, se vantant, fier et orgueilleux… Si bien qu’il n’avait même pas remarqué que son invité s’était éclipsé !

Hideux mais malin, le pèlerin s’en était allé secourir l’épouse captive. Le seigneur avait eu bien tort de le sous-estimer.

Quand il découvrit que sa femme avait disparu, il eu juste le temps de les apercevoir en train de fuir sur une embarcation !

Face à cette vision, il tomba à genoux et implora Dieu de lui rendre sa dame… 

On dit qu’un énorme bruit se fit entendre, et que la montagne s’ouvrit pour laisser passer les eaux ! Sa prière avait été entendue puisque dans son changement de cours la rivière avait déposé la barque des fugitifs sur la rive à ses pieds.

5

Il était tout à la joie de retrouver son épouse qu’il pensait perdue à jamais, mais l’histoire ne s’arrêtait pas là… Le mystérieux pèlerin était en réalité le diable en personne ! Son plan n’ayant pas fonctionné, il avait repris son apparence démoniaque avant de disparaître dans une horrible odeur de soufre.

L’histoire ne nous dit pas si le seigneur a recommencé à enfermer sa femme après ça, mais elle nous montre qu’il ne faut pas juger une personne sur son physique, ce qui est déjà pas mal comme morale en soi !

Se rendre au Pont d’Arc

Ce qui est appréciable c’est que le Pont d’Arc est vraiment simple à trouver, situé juste à côté de Vallon-Pont-d’Arc qui offre de nombreuses possibilités d’activités : du canoë, au VTT, en passant par les randonnées… chacun y trouvera son bonheur ! N’hésitez pas à consulter le site de l’office de tourisme pour y retrouver toutes les activités proposées.

Ce site exceptionnel est presque en bord de route, avec un parking accessible à proximité. Ou alors des navettes sont à disposition depuis Vallon pour s’y rendre directement pour ceux qui n’ont pas de voiture.

Non loin vous pourrez retrouver la célèbre Grotte Chauvet (nous en avions déjà parlé ensemble dans mon épisode du Bestiaire Fantastique consacré à l’Ours), équivalent ardéchois de Lascaux dans mon très cher Périgord d’où mon père est originaire.

D’ailleurs je dois bien avouer que j’ai énormément apprécié les similitudes entre ma Dordogne et l’Ardèche, je me suis sentie à la maison, merci aux Ardéchois d’être aussi accueillants et aussi chaleureux ! L’un des plus beaux départements de France, quelle merveille ! Suis-je tombée amoureuse de l’Ardèche ? La réponse est oui.

Pour découvrir d’autres destinations n’oubliez pas de consulter la page Mappemonde de la Renarde où vous trouverez la liste à jour de mes articles classés par pays. Retrouvez Les Mystères de la Renarde sur les réseaux sociaux afin de ne manquer aucune publication : FacebookYoutubeInstagramTwitter

Si vous le souhaitez vous pouvez me soutenir grâce à uTip et Tipeee !

Et si vous ne le pouvez pas, n’oubliez pas que chaque partage des liens de mon travail, chaque like et chaque commentaire, sont une aide immense pour faire connaître mon projet, alors merci à tous !

Cet article n’est en collaboration avec personne, les propos et avis n’engagent que moi 🙂 Les images et textes ne sont pas libres de droits, ce sont mes clichés et le fruit de mes recherches et connaissances personnelles.

Le Pont d'Arc