La Légendaire Vouivre de la Loue

Le bestiaire fantastique Français est au cœur de bien des légendes, sans doute avez-vous marché sur les traces de ces créatures sans même connaître leurs histoires ! 

Dans ce dossier nous partons ensemble découvrir un mythe Jurassien : la Vouivre. N’a-t-elle existé que dans les vieux récits ? Qui sait ! Mais le lieu dont il est question dans cette histoire est bien réel, même s’il semble sortir tout droit d’un conte de fées ! 

Un peu d’Histoire

Il existe une créature légendaire qui est très populaire en Franche-Comté, on l’appelle la Vouivre, et si l’on retrouve une première mention écrite à son sujet dès 1200 elle a surtout gagné en notoriété grâce aux auteurs comme Marcel Aymé qui lui a consacré un roman. George Wilson l’a d’ailleurs adapté au cinéma à la fin des années 90, avec son fils Lambert Wilson à l’affiche.

Mais qui est la Vouivre ?

C’est un animal extrêmement étrange qui tiendrait à la fois du dragon, du serpent et même dans certains récits de l’être humain ! En effet, la mythique Vouivre aurait selon des folkloristes la capacité de changer de forme, animal fabuleux la nuit et femme sublime le jour… Cette créature fantastique ailée habiterait dans des grottes et des souterrains, et l’on dit qu’elle serait particulièrement attirée par les points d’eau. 

La mystérieuse bête adorerait se baigner dans les sources, les rivières, les lacs… ça serait à cette occasion seulement qu’elle retirerait le merveilleux joyaux qui orne sa tête (dans certaines légendes c’est un diamant, dans d’autres un rubis ou encore une émeraude). Elle déposerait l’escarboucle sur la rive, et l’on raconte que celui qui parviendrait à s’en emparer obtiendrait richesse et bonne fortune ! Enfin ça c’est en théorie, parce que selon les légendes, la Vouivre serait très attentive et ne se laisserait pas voler son bien le plus cher sans réagir… puisqu’un destin funeste attendrait l’auteur du larcin !

Expression de la tentation, on retrouve différentes Vouivres dans de nombreuses légendes de la Franche-Comté à la Bourgogne, mais aussi dans le Massif Central, et jusqu’en Normandie ! Le lieu qui nous intéresse particulièrement dans ce dossier est la naissance d’une rivière française : la Loue.

Située à Ouhans, entre Dole et Arc-et-Senans, la source de la Loue est un émerveillement à elle seule si bien qu’on la surnomme aussi le Val d’Amour ! L’eau jaillit d’une cavité sombre et profonde, au pied d’une falaise de 150 mètres de haut. (C’est au moins en partie une résurgence du Doubs)

C’est dans ce site naturel grandiose que l’on retrouve la légende que je vais vous raconter, elle est directement liée à une Vouivre, et je trouve qu’elle ajoute encore plus de charme à cet endroit qui n’en manque déjà pas !

La Naissance de la Loue

Dans la région on raconte qu’il y a très longtemps, une louve et ses trois louveteaux avaient élu domicile au cœur d’une sinistre grotte. Ce n’était pas un endroit des plus accueillants, mais ça lui permettait au moins de mettre sa progéniture à l’abri des nombreux dangers qui pouvaient les guetter dans la forêt !

Le temps passait, les adorables petits loups gagnaient en force et le lait maternel ne leur suffisait plus, c’est ainsi que leur mère commença à partir chasser pour leur apporter de quoi se nourrir.

Très inquiète à l’idée de ce qui pourrait leur arriver durant son absence, la louve les mit en garde, ils ne devaient ni sortir, ni s’approcher trop près de la source. C’est après avoir obtenu leur promesse d’être sages, qu’elle quitta la grotte rassurée.

La Source de la Loue

L’animal était à peine parti, que c’est une autre bête, bien plus terrifiante qui fit son entrée dans les lieux… C’était une créature horrible, une Vouivre !

Elle était en quête d’un nouvel abri après avoir été chassée des souterrains qu’elle occupait jusque-là. Cette caverne était une aubaine pour y cacher la pierre précieuse qui ornait son front sans qu’elle ne soit dérobée.

Mais quelle ne fut pas sa surprise lorsqu’elle découvrit, tapis au fond de la caverne, nos trois louveteaux terrorisés !

Pour la Vouivre, ces animaux encore petits et sans défense n’étaient que des gêneurs, et dans sa colère de les voir occuper ce qu’elle considérait d’ores et déjà comme son territoire, elle les dévora…

Après avoir mangé ces pauvres petits êtres inoffensifs, la monstrueuse créature retira son joyaux et le déposa au sol avant de s’allonger pour se reposer.

3

La louve revenait d’une chasse qui avait été couronnée de succès, elle était tout à la joie de retrouver ses petits et son foyer !

C’était la nuit noire, pourtant au fond de la sombre grotte elle put distinguer une sorte de halo lumineux. Intriguée, elle se dirigea vers cette lumière inhabituelle, c’est ainsi qu’elle fit une découverte effroyable… Une pierre étincelante était posée au sol, à côté de ce qu’il restait des corps de ses pauvres bébés…

Comprenant que l’auteur de ces crimes atroces ne pouvait être qu’une Vouivre, notre pauvre louve entra dans une rage immense. Et c’est là qu’elle vit la meurtrière, endormie un peu plus loin, sa colère ne fit qu’augmenter !

Elle sauta sur le monstre pour venger ses petits, la Vouivre se réveilla mais il était trop tard pour fuir. Un terrible combat s’ensuivit, mais il fut si soudain que la créature n’eut pas le temps de remettre la pierre sur son front. 

Quelle grave erreur puisque c’était précisément ce joyaux qui lui conférait son immortalité !

La louve était déchaînée, son besoin de vengeance lui avait donné une force et une puissance imbattables, que même cet adversaire mythique n’arriva pas à en venir à bout.

La Vouivre perdit la vie, sous les assauts de celle dont elle n’aurait jamais dû provoquer la colère.

La créature savait que sans son joyaux, seul son sang pouvait perdurer pour l’éternité, et une fois vaincue son fluide vitale commença à se déverser dans la source ce qui lui donna une bien étrange couleur verte…

On dit que les mystérieuses eaux de la source de la Loue sont toujours faites du sang de la Vouivre, on dit aussi que sa pierre précieuse se trouve toujours au fond de la grotte… Mais certains témoins disent avoir encore senti la présence maléfique de la créature en ces lieux, même à notre époque… Donc, dans votre propre intérêt, il serait sans doute plus sage de ne pas se mettre à la recherche du joyaux de la bête. 

La Source de la Loue

La Vouivre a traversé les siècles pour arriver jusqu’à nous, est-elle une simple légende, ou ces anciens récits seraient-ils nés suite à de véritables observations d’une créature inconnue ? Peu importe, les eaux garderont toujours la plupart de leurs mystères, et c’est très bien comme ça !

On raconte que la louve quant à elle partit faire son deuil dans un autre lieu, et que plus tard elle aurait même donné naissance à d’autres louveteaux, mais que plus personne ne la vit jamais revenir dans ces lieux chargés de si mauvais souvenirs…

Pour en savoir plus sur la symbolique du Loup en général c’est par ici :

Se rendre sur place

La source de la Loue est tellement captivante qu’elle a inspiré Courbet pour ses peintures ! Elle ne manquera pas de vous séduire également j’en suis certaine.

Située à environ 1h de Besançon, et proche d’Ouhans, elle est accessible en quelques minutes de marche seulement depuis le parking par un sentier facile. Mais il y a aussi la possibilité de faire différentes randonnées dans le secteur pour les marcheurs aguerris ! N’hésitez pas à consulter le site de l’office de tourisme pour les découvrir.

A ceux qui voudraient découvrir d’autres destinations n’oubliez pas de consulter la page Mappemonde de la Renarde où vous trouverez la liste à jour de mes articles classés par pays. Retrouvez Les Mystères de la Renarde sur les réseaux sociaux afin de ne manquer aucune publication : FacebookYoutubeInstagramTwitter

Si vous le souhaitez vous pouvez me soutenir grâce à uTip et Tipeee !

Et si vous ne le pouvez pas, n’oubliez pas que chaque partage des liens de mon travail, chaque like et chaque commentaire, sont une aide immense pour faire connaître mon projet, alors merci à tous !

Cet article n’est en collaboration avec personne, les propos et avis n’engagent que moi 🙂 Les images et textes ne sont pas libres de droits, ce sont mes clichés et le fruit de mes recherches et connaissances personnelles.

5