l’Ormont : un Massif de Légendes

Nous voici de retour dans les Vosges, endroit que j’affectionne tant, pour explorer une montagne peuplée d’anciennes légendes. Durant notre périple nous aurons peut-être aussi affaire à des sorcières, soyez donc prudents lorsque vous arpenterez les sentiers du massif de l’Ormont ! 

Un peu d’Histoire

Si vous êtes un habitué des Mystères de la Renarde, alors vous vous souvenez que l’année dernière nous avons abordé ensemble un lieu mythique des environs de Saint-Dié-des-Vosges : le Camp Celtique de la Bure. Dans le dossier que je vous présente aujourd’hui, c’est un autre point d’intérêt du secteur qui est à l’honneur.

Le massif montagneux d’Ormont culmine à près de 900 mètres d’altitude, il est entouré par la ville de Saint-Dié et par les communes de Nayemont-les-Fosses, Neuvillers-sur-Fave, entre autres. 

Il est le point culminant de la Déodatie, offrant aux randonneurs des points de vue imprenables sur les vallées alentours. 

Rendez-vous des amoureux de la nature, tous ne savent pas que c’est avant tout un endroit empli de légendes.

Le Territoire des Fées et des Lutins

Il faut bien dire que le décor se prête aux légendes et contes de toutes sortes, vous ne serez donc pas étonnés si je vous dis que les lieux seraient habités par de gentilles fées, mais aussi par des lutins maléfiques !

Ormont Vosges

On raconte qu’autrefois, les lutins qui habitaient l’Ormont s’étaient mis en tête de se venger des humains du Val de Galilée, exaspérés de se voir chassés de leurs terres par ces gêneurs auxquels ils ne devaient pas se montrer…

Il est vrai que les habitants du coin occupaient de plus en plus les forêts, ce qui ne plaisait absolument pas aux lutins qui pour leur part prenaient un grand plaisir à leur jouer de mauvais tours ! Ces derniers auraient incendié les récoltes de seigle, fait rouler des rochers sur les sentiers, dévié des torrents de leurs cours, et auraient même été jusqu’à pousser les bêtes sauvages à semer la terreur dans la ville de Saint-Dié !

3

Heureusement pour les humains, les bonnes fées veillaient sur eux et les protégeaient des attaques malveillantes des lutins.

C’est de cette façon que selon cette histoire, les lutins auraient fait alliance avec les gnomes qui vivaient dans la montagne. On raconte qu’à l’intérieur de l’Ormont existerait un immense lac, et que ces créatures malveillantes auraient alors entrepris d’en rompre une rive afin d’engloutir la ville de Saint-Dié-des-Vosges !

Jour et nuit, lutins et gnomes auraient œuvré de concert pour accomplir leurs méfaits… 

Les habitants auraient été alertés par des bruits venant de la montagne, et c’est dans un effroyable craquement que l’Ormont libera ses eaux causant d’énormes dégâts au passage !

Il parait qu’on pouvait même entendre les rires des créatures, heureuses d’avoir réussi à terroriser les habitants.

C’est là que les fées seraient intervenues, ces bienveillantes alliées des hommes ! L’une d’entre elles aurait détaché sa ceinture et l’aurait déployée, formant un grand cercle au-dessus de la montagne. Les autres fées l’auraient alors aidée, en formant une ronde pour soutenir la ceinture magique qu’elles finirent par serrer autour de la montagne, ce qui aurait permis de refermer les brèches. C’est ainsi que les fées auraient sauvé la ville de Saint-Dié !

Ormont Vosges

Cette histoire, telle que nous la connaissons, a été racontée par Jean Vartier.

La Roche des Fées

Les légendes ont laissé leurs traces sur le massif, on retrouve d’ailleurs la Roche des Fées à l’Ormont.

Selon une croyance, l’entrée du palais de ces sublimes créatures se trouverait dans une grotte sous l’une des roches. On dit aussi que les enfants à naître seraient rassemblés là en attendant d’entrer dans la vie.

De là à dire que les vrais Vosgiens sont les enfants de la nature il n’y a qu’un pas !

5

Une étrange empreinte est visible près de la roche des fées, elle ressemble à une trace de pas. Pour certains ce serait l’empreinte du pied d’une fée qui aurait enjambé la vallée d’un seul bond !

Ormont Vosges

Cette histoire n’est pas sans me rappeler une autre légende vosgienne que je vous avais conté avec comme personnages principaux le Diable, Saint Maurice et son cheval à Senones !

Un Légendaire Chariot d’Or

L’étonnante Roche du Chariot est au cœur d’une légende qui ravirait n’importe quel chasseur de trésors !

En effet ces pierres, qui ont tout l’air d’avoir été façonnées par la main de l’homme, ressemblent à ce qui pourraient être les restes d’un chariot. Mais que sont elles réellement ? Certains vous diront qu’il s’agit là d’un ancien dolmen, d’autres parleront de pierres levées… Quelle que soit leur fonction originelle, un conte d’un autre temps leur est attaché.

7

On raconte qu’il y a très longtemps, un chariot rempli d’or aurait été laissé à l’Ormont, mais personne n’est vraiment en mesure de dire qui l’a caché là…

Si l’origine de la légende reste floue, ce qui a retenu l’attention de tout un chacun est qu’il serait possible de prendre possession du butin ! Là j’ai attisé votre curiosité n’est-ce pas ? Mais ne croyez pas qu’il sera simple de repartir avec le chariot et son précieux chargement…

Il paraît que certaines conditions doivent être réunies afin d’accomplir cet exploit. Premièrement, il faut trouver le timon, et pour ça il faut être particulièrement attentif !

Ensuite, il faut faire tirer le chariot par deux boeufs d’un blanc immaculé – je suis d’accord ce n’est pas forcément le plus simple à trouver, mais le plus dur reste encore la troisième condition…

Selon la légende, la partie la plus difficile est de faire le chemin pour sortir de la forêt sans prononcer un seul juron !

On raconte que ceux qui ont essayé auraient tous échoué dans leur tâche, la raison est simple, les lutins du massif les auraient tous ensorcelés !!! Ces discrets gardiens du trésor ne voudraient pas que les humains s’en emparent et seraient prêts à tout pour les en empêcher…

Simple conte d’un autre âge, ou restes d’un trésor enfoui, quoi qu’il en soit, la forme de la roche du chariot interpelle et fait rêver.

Des Sabbats de Sorcières à l’Ormont

Les Sorcières, nous en avons déjà parlé ici ensemble dans de nombreux sujets, en Lorraine et ailleurs, beaucoup de femmes (et parfois des hommes) ont été accusées par des idiots (souvent des jaloux…) qu’elles dérangeaient… Il faut dire que c’était tellement facile ! Vous voulez voir disparaître quelqu’un ? Accusez le de sorcellerie… et hop, vous voilà débarrassé ! Heureusement qu’à notre époque on ne brûle plus les gens sur simple diffamation, sinon nous ne serions plus très nombreux sur terre. Mais revenons à notre histoire !

Ormont Vosges

Justement, l’Ormont fait partie des endroits qui ont été désignés comme un lieu de Sabbat.

La plus grande des pierres de la Roche des Fées porte d’ailleurs l’inscription suivante :

“A.D. 1555 DIE 2 feb. J.D. E. WILDENSTEIN
EXORCAVIT SANC LAPIDEM”

En voici la signification :

“L’an du Seigneur 1555, le deuxième jour de février, Jean Dominique Etienne Wildenstein a exorcisé cette pierre.”

D’après le Docteur Fournier, l’emplacement de l’inscription démontre que ce rocher était le siège de Satan en personne lorsqu’il présidait le Sabbat.

La roche du Sapin Sec aurait également été un endroit prisé par les sorcières locales, au même titre que les Roches du Chapeau. 

Lors de son procès en Sorcellerie en 1602, Jehennon aurait dénoncé (sous la torture…) plusieurs lieux de sabbats à l’Ormont. Cette femme aurait aussi déclaré avoir été la maitresse du Diable… 

Cette montagne, chargée de mystères et de légendes, aurait-elle également vu passer le Diable et ses disciples ? En tout cas, sa puissante énergie, presque palpable, n’a pas fini de nous séduire et de nous attirer !

Se rendre dans le Massif de l’Ormont

C’est bien évidemment le lieu idéal pour la randonnée ! Vous vous en doutez, de nombreux circuits sont à faire dans le coin et vous pouvez trouver plus d’informations à leur sujet ici.

Je vous recommande ces balades qui sont un véritable plaisir pour les yeux ! A faire, bien entendu, dans le respect de la nature et des lieux. Par contre certains des sentiers sont réservés à des randonneurs expérimentés, je vous recommande de bien choisir l’itinéraire qui sera le plus adapté à votre rythme. N’hésitez pas à vous renseigner dans l’un des offices de tourisme de la vallée pour planifier au mieux votre balade.

Je remercie Stéphanie qui m’avait transmis la plupart des informations nécessaires à l’élaboration de ce dossier lorsqu’elle travaillait à l’office de tourisme du pays des abbayes

N’oubliez pas que la Bure est également une excellente option de visite dans les environs de Saint-Dié-des-Vosges :

Les forêts Vosgiennes sont à découvrir et redécouvrir sans modération. N’hésitez pas à me raconter vos balades si vous y êtes allés grâce à mes articles, je suis toujours heureuse de vous permettre de vous rendre dans des endroits que vous ne connaissiez pas 😉

Ce dossier a été réalisé en hommage à mon amie Lydie qui nous a quitté en 2000… Elle était originaire de Saint-Jean d’Ormont, j’ai plaisir à croire qu’elle fait maintenant partie des fées qui veillent sur nous.

A ceux qui voudraient découvrir d’autres destinations n’oubliez pas de consulter la page Mappemonde de la Renarde où vous trouverez la liste à jour de mes articles classés par pays. Retrouvez Les Mystères de la Renarde sur les réseaux sociaux afin de ne manquer aucune publication : FacebookYoutubeInstagramTwitter

Si vous le souhaitez vous pouvez me soutenir grâce à uTip et Tipeee !

Et si vous ne le pouvez pas, n’oubliez pas que chaque partage des liens de mon travail, chaque like et chaque commentaire, sont une aide immense pour faire connaître mon projet, alors merci à tous !

Cet article n’est en collaboration avec personne, les propos et avis n’engagent que moi 🙂 Les images et textes ne sont pas libres de droits, ce sont mes clichés et le fruit de mes recherches et connaissances personnelles.

Ormont Vosges