La Montagne Sacrée du Donon

 

J’ai déjà évoqué ma passion pour les terres Vosgiennes maintes fois ici par le passé, mais ces montagnes ont encore tellement de secrets à nous révéler et d’histoires à nous raconter que je ne vais pas me priver de partager ça avec vous !

Suivez moi sur les sentiers qui conduisent au sommet du Donon, ce lieu légendaire ! 

 Un peu d’histoire

Culminant à 1009 mètres d’altitude, le massif du Donon domine les basses-Vosges. On peut l’apercevoir à plusieurs lieues à la ronde ! Situé au carrefour des anciennes provinces d’Alsace et de Lorraine, en amont de la vallée de la Bruche, il est à la jonction de quatre départements : les Vosges, la Meurthe-et-Moselle, la Moselle et le Bas-Rhin. Le Donon n’est pas très loin du Lac de la Maix (auquel j’ai déjà consacré un dossier entier ici) voisin vosgien lui aussi plein de charme et propice aux légendes.

Constitué de grès rose, roche caractéristique de la région, il est entouré par une mer de sapins aux reflets bleutés. Le sommet nous offre une vue imprenable sur les mythiques montagnes portant le beau surnom de ligne bleue des Vosges !

Pour certains, le nom Donon serait un dérivé du mot celtique Dun qui signifie montagne. Pour d’autres il voudrait dire enceinte fortifiée. Une autre version associe le Donon aux puissances du tonnerre, puisqu’il serait tiré de Donnar l’équivalent germanique du dieu Thor présent dans la mythologie Nordique.

On retrouve la présence de fer dans le Donon, tout comme au camp Celtique de la Bure près de Saint-Dié-des-Vosges, il fut d’ailleurs exploité dans les mines de Grandfontaine.

Ce lieu stratégique, au beau milieu d’un axe de passage entre la vallée du Rhin et le plateau Lorrain, était à la fois un lieu de culte et un refuge.

Le Donon

On y retrouve des signes de présence humaine déjà 3000 ans avant notre ère. Dès la préhistoire, ce site extraordinaire se voit attribué un caractère sacré qui lui colle encore à la peau de nos jours.

Habité à l’époque néolithique par les Celtes, le Donon était un sanctuaire mais également un lieu de rencontre et d’échanges commerciaux. Il était fréquenté autant par les Leuques, les Triboques et les Médiomatriques. Contemporain du camp d’Argentoratum de Strasbourg, qui était pour sa part le centre du pouvoir des environs.

Si de nombreux vestiges ont été découverts sur place le temple qui trône fièrement au sommet date pour sa part de l’époque de Napoléon III. En effet c’est en 1869 que ce “musée”, copie de temple Grec, est bâti afin d’abriter les découvertes archéologiques faites au Donon. Elles ont depuis été déplacées vers les Musées de Strasbourg et d’Epinal. 

Malheureusement, le massif a également été le théâtre de combats durant les deux Guerres Mondiales…

Dans un style plus léger, le père de Victor Hugo aurait confié à son fils de l’avoir conçu au sommet du Donon !

Les Dieux du Donon

L’image de cette montagne est associée aux Celtes qui y ont laissé la marque de leur passage ! Ils y ont vénérés leurs Dieux, et plus tard les Romains construisirent des temples en l’honneur des divinités Gréco-Romaines. On retrouvait d’ailleurs plusieurs temples consacrés à Jupiter-Taranis, ou à Mercure-Teutatès.

Des stèles votives étaient nombreuses sur le plateau. Certains de ces ex-voto dressés aux abords du sanctuaire par les fidèles pouvaient être protégés sous de petits abris. Les originaux se trouvent au musée d’Epinal, mais de jolies copies sont toujours présentes au Donon.

3

D’autres Dieux ont eu droit à un véritable culte dans ce lieu empreint de magie, parmi eux Cernunnos, Hecate, Rosmerta, Smertrius, mais surtout Vosegus. Ce Dieu Celtique de la faune et de la vie sauvage, parfois représenté avec arc et bouclier, souvent accompagné d’un chien, restait souvent invisible grâce à ses traits noirs pour se fondre dans la nature.

C’est à lui que les Vosges doivent leur nom ! Esprit de la montagne, il est indissociable du Donon.

Le Donon

Vers les IVème et Vème siècles, les invasions des Alamans chassent les Romains, les monuments sont alors abandonnés et tombent en ruines…

La destruction finale de ces merveilles a lieu au VIIème siècle, par des moines venus évangéliser et “civiliser” la région… 

Les pierres que l’on peut voir un peu partout autour du sommet ressemble à des menhirs abattus. Un célèbre radiesthésiste du nom d’Adolphe Landspurg nous explique “qu’il fût un temps où les hommes qui levaient les mégalithes et autres monuments gigantesques de la planète communiaient avec la nature, avaient accès aux mondes situés dans d’autres dimensions et univers parallèles et parlaient aux dieux.” et dans son livre il poursuit “Depuis qu’on a renversé les menhirs, les dieux ne parlent plus aux hommes et inversement, depuis qu’ils sont renversés, les hommes ne parlent plus aux dieux.”. A méditer… 

Les énergies de la montagne

Le Donon fait partie des hauts lieux vibratoires du Grand Est, pour beaucoup il est un endroit où l’on vient pour recharger ses batteries ! On en parle comme d’une montagne alchimiste où l’impossible devient possible ! Décrite par quelques auteurs comme étant hors des dimensions terrestres, elle bénéficie d’une énergie abondante sur l’ensemble du plateau qui se trouve en son sommet.

5

Nos ancêtres Gaulois nous ont habitués à construire leurs temples sur des lieux extrêmement chargés en énergies positives, le Donon ne nous déçoit pas car elles y sont presque palpables encore de nos jours !

Les Légendes

Si vous êtes un habitué des Mystères de la Renarde, alors le Donon vous rappelle peut-être une histoire déjà évoquée ici. 

En effet, dans mon dossier consacré aux Légendes de Senones la Capitale de la Principauté de Salm, je vous avais parlé de la Dame Blanche du Rabodeau. On pense que cette apparition fantomatique serait l’esprit de Velléda. Cette prophétesse des peuples Celtes était connue pour avoir participé aux processions jusqu’à la montagne sacrée ! Même si cette histoire de fantôme appartient à un autre dossier, elle reste tout de même liée au Donon, je ne pouvais pas ne pas la mentionner ici. Ci dessous une photo du Rabodeau :

Le rabodeau Vosges

 

Un autre récit nous raconte que le diable en personne se rendrait là au troisième jour après la nouvelle lune à minuit. Certains voient même des traces de son passage dans des marques laissées sur des rochers, ils disent que ce sont les empreintes de ses pieds !

D’après une légende, le chef des Francs Pharamond, reposerait au Donon. Mais où est donc sa sépulture ? Simple mythe ou réalité ?

On raconte aussi que le rocher à bassins et à rainures présent sur le sentier, était peut-être un autel à sacrifices durant l’époque préhistorique !

Le Donon

Cette montagne n’est pas seulement sacrée, elle est aussi mystérieuse et elle gardera toujours son aura unique qui la distingue entre toutes.

Se rendre au Donon

La vue depuis son sommet se mérite ! Si la marche pour y parvenir depuis le parking ne compte que 2km, elle est pourtant difficile. N’oubliez pas d’emporter avec vous de bonnes chaussures de marche, car les sentiers sont parsemés de gros cailloux, soyez bien prudents.

Le balisage fait par le club vosgien est bien fait, il est facile de suivre le chemin tout au long de la ballade. En haut, un sentier de découverte archéologique et militaire vous fera traverser les points d’intérêt majeurs du site.

N’oubliez pas que les vestiges originaux sont dans les musées d’Epinal et de Strasbourg. 

Retrouvez la Renarde en vidéo grâce à l’épisode sur le Donon !

A ceux qui voudraient découvrir d’autres destinations n’oubliez pas de consulter la page Mappemonde de la Renarde où vous trouverez la liste à jour de mes articles classés par pays. Retrouvez Les Mystères de la Renarde sur les réseaux sociaux afin de ne manquer aucune publication : FacebookYoutubeInstagramTwitter

Si vous le souhaitez vous pouvez me soutenir grâce à uTip et Tipeee !

Et si vous ne le pouvez pas, n’oubliez pas que chaque partage des liens de mon travail, chaque like et chaque commentaire, sont une aide immense pour faire connaître mon projet, alors merci à tous !

Cet article n’est en collaboration avec personne, les propos et avis n’engagent que moi 🙂 Les images et textes ne sont pas libres de droits, ce sont mes clichés et le fruit de mes recherches et connaissances personnelles.

Le Donon