Le Visage du Christ de Sierck-les-Bains

 

L’histoire dont je vais vous parler dans ce dossier a bouleversé la vie d’une petite ville Lorraine il y a plus de 30 ans.

Il faut dire que lorsqu’un événement de ce type se produit aux yeux de tous il ne peut que susciter l’intérêt !

Accompagnez moi dans l’Est de la France pour admirer le visage de Sierck-les-Bains. 

 Un peu d’histoire

Sierck-les Bains est une charmante commune de Moselle depuis laquelle nous pouvons apercevoir le Luxembourg et l’Allemagne. Ce n’est pas un hasard si on l’appelle le pays des Trois-Frontières !

Ancienne cité des Ducs de Lorraine, on y retrouve les traces de leur passage notamment grâce au Château qui domine les alentours. Si sa date de construction n’est pas connue, on sait qu’il existait déjà au XIème siècle car il figure sur un acte du premier Duc héréditaire de Lorraine : Gérard de Châtenois (ou d’Alsace, dont nous avions déjà plus parlé ensemble dans mon dossier sur la ville de Châtenois).

Le Visage du Christ ?

C’est le 31 Août 1985, vers 3h du matin, que Paul Huther fait une découverte inimaginable sur une façade de la Grand-Rue ! 

Aussi invraisemblable que cela puisse lui paraître, le coiffeur du coin voit un visage dessiné sur un mur. Et pas n’importe lequel puisque celui-ci ressemble à s’y méprendre aux représentations que nous avons de Jésus Christ !

Visage de Sierck-les-Bains

Pensant que c’est une simple hallucination, il reviendra le lendemain sur place pour vérifier qu’il n’a pas tout simplement rêvé. C’est alors qu’il fait part de sa découverte, qui se répand comme une traînée de poudre dans la région. 

Mais une nouvelle pareille n’allait pas tarder à atteindre la France entière. Les informations du pays, qui couvrent depuis des mois la sordide et triste affaire du petit Grégory, envoient leurs journalistes un peu plus au nord afin de couvrir l’évènement.

3

Peu à peu, celui que l’on nomme déjà le visage du Christ de Sierck-les-Bains, attire des pèlerins et des curieux venus des 4 coins du monde. Chaque jour c’est plus de 30000 visiteurs qui se pressent devant cette image archeiropoïète (image dont l’origine est inexpliquée).

Certains prient, d’autres allument des cierges ou déposent des offrandes. Beaucoup se sentent observés par cette figure aux traits réguliers, et il faut bien avouer que l’impression d’être suivi par son regard, qu’importe où l’on se trouve sur la petite place est ressentie par la majorité des gens. D’autres disent qu’ils l’ont même vu bouger ! Et des croyants témoignent avoir obtenu de lui des guérisons miraculeuses.

Visage de Sierck-les-Bains

Ce visage, ressemblant à celui du Saint Suaire de Turin, suscite la ferveur de beaucoup de Chrétiens mais également les moqueries des sceptiques. Et si tout un chacun peut le voir de ses propres yeux, ce n’est pas pour autant qu’il met tout le monde d’accord.

Son origine

Quelques années avant l’apparition du visage, la famille qui vivait là avait subi un dégât des eaux. On dit même que cet incident aurait été provoqué à cause de poissons qui avaient été déposés dans la baignoire (pratique courante pour les pêcheurs, afin de garder les animaux en vie et d’assurer leur fraîcheur), et qui auraient fini par boucher les conduits d’évacuation.

Quoi qu’il en soit une grande tache d’humidité ornait la façade de leur maison depuis ce moment là, et ce n’est qu’en 1985 qu’elle prit la forme dans laquelle beaucoup voient le visage du fils de Dieu.

Visage de Sierck-les-Bains

Si on ajoute à ça que le poisson était la représentation des premiers Chrétiens, il est vrai que la symbolique à de quoi interpeller !

Autre fait étonnant, le couple qui habitait là se nommait : Fischer (en français “pêcheur”), coïncidence ?

On remarque aussi que la façade juste en face (la “maison Seyffert”) est ornée d’une coquille Saint-Jacques, symbole du pèlerinage à Saint-Jacques de Compostelle cette coquille est aussi présente dans les armes de Sierck-les-Bains.

Si vous trouvez tout ça étrange, sachez que l’histoire ne s’arrête pas là !

La Chapelle de Marienfloss

Pour de nombreuses personnes l’apparition du visage à cet endroit ne doit rien au hasard, d’après elles, il regarderait en direction de la chapelle de Marienfloss (littéralement “le ruisseau de Marie”).

Ce sanctuaire situé à la sortie de la ville à été fondé en 1238 par le Duc de Lorraine Matthieu II et son épouse.

Mais si cette chapelle est connue c’est parce qu’elle est le berceau du Rosaire Médité. 

Chapelle de Marienfloss

Ses représentations des personnages bibliques sont pour le moins déconcertantes, puisqu’aucun d’entre eux n’a de visage !

Selon certaines sources, l’auteur de ces oeuvres n’était pas assez à l’aise avec son art pour réaliser les visages. Cet homme qui à créé ces représentations en 1982 serait décédé quelques années plus tard, vers l’époque où a eu lieu l’apparition sur un mur de la ville…

Pour certains, le visage parfait de Sierck-les-Bains serait une preuve de la vie après la mort car il aurait été fait par l’artiste de la chapelle qui aurait finalement été capable de finir son oeuvre depuis l’au delà.

7

Mais la majorité des gens qui pensent que le visage est bien celui du Christ penchent plutôt pour un signe envoyé par le Divin.

N’oublions pas que pour Jean-Paul II, qui avait un attachement très fort envers la Vierge Marie (et dont le rosaire était la prière préférée), et qui avait déclaré que le but du rosaire était de contempler avec Marie le visage du Christ.

Le 10 Octobre 1988, il avait d’ailleurs mentionné la Chapelle de Marienfloss lors de son homélie prononcée en la Cathédrale de Metz.

Miracle ?

Si pour beaucoup cette apparition est un véritable miracle, le visage datant de 1985 n’a pas évolué et ne s’est pas altéré sur la façade de Sierck-les-Bains. Etudié par des scientifiques et des parapsychologues, aucun n’a pourtant été capable de percer le mystère de cette étonnante figure qui semble toujours nous observer. 

Visage de Sierck-les-Bains

Est-il un miracle, un canular particulièrement bien orchestré, ou une simple paréidolie ? 

Il est à considérer selon la sensibilité mais surtout les croyances de chacun, tout point de vue est à respecter.

Croyants ou sceptiques, qu’importe qui il aura face à lui, le visage de Sierck-les-Bains ne laissera jamais personne indifférent et c’est bien en ça que nous trouvons son plus grand charme.

Se rendre à Sierck-les-Bains

Totalement indissociable de la ville, vous pourrez admirer le célèbre Visage de Sierck-les-Bains dans la Grand-Rue, juste à côté du “café du Château-Fort”.

La chapelle dont je vous ai parlé dans le dossier se trouve quant à elle rue de Marienfloss, sincèrement je vous encourage à la visiter car elle est non seulement un lieu de culte qui à marqué l’histoire, mais elle possède aussi une énergie positive absolument indescriptible qui m’a personnellement touchée.

Et tant qu’à être en ville surtout ne manquez pas le château, qui vous plaira à coup sûr !

Pour plus d’informations vous pouvez vous rendre sur le site officiel de Sierck-les-Bains.

Je dédie ce dossier à Jean-Pierre, car tant d’éléments dans mes recherches m’ont fait penser à lui. Merci pour ton soutien sans limite depuis toutes ces années, et merci pour ces livres que tu m’as offerts qui ont entraînés tant de curiosité.

Retrouvez la Renarde en vidéo grâce à l’épisode sur Sierck-les-Bains !

 

A ceux qui voudraient découvrir d’autres destinations n’oubliez pas de consulter la page Mappemonde de la Renarde où vous trouverez la liste à jour de mes articles classés par pays. Retrouvez Les Mystères de la Renarde sur les réseaux sociaux afin de ne manquer aucune publication : FacebookYoutubeInstagramTwitter

Si vous le souhaitez vous pouvez me soutenir grâce à uTip et Tipeee !

Et si vous ne le pouvez pas, n’oubliez pas que chaque partage des liens de mon travail, chaque like et chaque commentaire, sont une aide immense pour faire connaître mon projet, alors merci à tous !

Cet article n’est en collaboration avec personne, les propos et avis n’engagent que moi 🙂 Les images et textes ne sont pas libres de droits, ce sont mes clichés et le fruit de mes recherches et connaissances personnelles.

9