Kilmainham Gaol : L’ancienne Prison de Dublin, haut lieu Historique et Hanté d’Irlande

Les Mystères de la Renarde

Nous avions laissé l’Irlande il y a quelques mois, après le dossier sur la vallée de la Boyne, mais ce n’était que pour mieux y revenir grâce au sujet que je vous présente aujourd’hui !

Je vous propose de découvrir la prison de Dublin, un lieu historique ! Ce témoin de la lutte pour l’indépendance Irlandaise va également vous surprendre avec ses récits effrayants.

Suivez-moi à la rencontre des fantômes qui hantent la Kilmainham Gaol… 

 Un peu d’histoire 

Dans l’histoire contemporaine du pays se sont déroulés des événements douloureux, on peut dire que l’Irlande a payé le prix fort de sa lutte pour l’indépendance ! Résister à l’autorité anglaise n’était pas chose facile, cette prison qu’est Kilmainham – fermée depuis 1924 – en est une preuve irréfutable !

Inauguré en 1796, cet austère bâtiment gris était la prison de tout le comté de Dublin, considérée à l’époque comme un lieu de détention ultra moderne c’est pourtant dans de petites cellules glaciales sans fenêtres que les prisonniers purgeaient leurs peines… Eclairés simplement à la lueur d’un bougie – qu’on leur changeait seulement tous les 15 jours – les prisonniers étaient parfois entassés jusqu’à 7 dans la même geôle lors de la grande famine qui frappa l’Irlande dans les années 1840 ! Il était malheureusement très commun de chercher à se faire enfermer car c’était un moyen d’avoir un peu de nourriture – repas composés principalement de pain, de soupe et de lait.

La Kilmainham Jail à la réputation d’être l’une des plus terribles prisons qu’ait connu l’Europe ces dernières centaines d’années. Les gens qui y ont été enfermés étaient aussi bien des hommes, des femmes, mais également des enfants ! Et les peines allaient du simple petit larcin, au meurtre…

Dans ses cellules se sont côtoyés anonymes et grands noms de l’histoire Irlandaise, par exemple Charles Stewart Parnell, Robert Emmet, Patrick Pearse, ou encore Henry Joy McCraken (fondateur des United Irishmen) pour ne citer qu’eux.

Kilmainham Gaol Dublin

Le dernier prisonnier à avoir été libéré juste avant la fermeture de la Kilmainham Gaol en 1924 était Eamon De Valera, considéré comme le père de la Nation Libre d’Irlande, il avait participé avec bon nombre de ses codétenus à l’insurrection de Pâques en 1916 – le “Easter Rising”. Ce chef des nationalistes Irlandais est devenu par la suite Président de la République d’Irlande !

De nombreuses exécutions ont également été faites dans l’enceinte même de la prison. C’est d’ailleurs dans la coure que Joseph Plunkett à été fusillé pour avoir participé à l’insurrection de Pâques. Juste avant sa mort, il avait eu le droit d’épouser Grace Gifford dans la Chapelle de Kilmainham. Leur histoire d’Amour est un épisode gravé dans les annales de la Prison.

Kilmainham Gaol Dublin

 Une Prison Hantée

Ce lieu chargé d’histoire est aussi extrêmement lugubre, son lourd passé ainsi que son allure cauchemardesque le rendent anxiogène pour la bonne majorité des gens. Aujourd’hui transformé en musée il n’a pourtant rien perdu de son côté sombre… On parle même d’une forte activité paranormale à Kilmainham.

Les premiers témoignages concernant l’ancienne prison remontent aux années 1960, quand des ouvriers étaient sur place pour restaurer les lieux.

Un des peintres en bâtiment, qui était très croyant, aurait été projeté contre un mur par une force invisible – comme une rafale de vent – le plus curieux est qu’il aurait été maintenu au mur durant quelques instants avant de pouvoir bouger à nouveau ! Cet homme aurait ensuite refusé de retourner travailler là.

Un autre ouvrier aurait entendu des pas dans les couloirs derrière lui, quelle ne fut pas sa surprise lorsqu’il se retourna pour constater qu’il était seul… Pourtant il pouvait sentir une présence !

Pensez bien que des histoires comme celles-ci, les employés en ont des dizaines dans un endroit pareil…

Kilmainham Gaol Dublin

La force invisible qui pousse les gens serait toujours présente à la prison, et quelques visiteurs en auraient fait les frais…

Plus nombreux encore sont les témoins qui rapportent avoir eu le sentiment d’être épiés, observés, durant leur visite. D’autres racontent avoir entendu des bruits de pas, parfois d’autres sons plus forts voire graves, et certains jurent même avoir entendu des voix !

Et que penser de tout ces enfants qui pleurent et refusent d’entrer dans le lieu ? Certes l’endroit n’est pas sympathique du tout, mais on dit aussi que les enfants sont capables de ressentir des choses que la plupart des adultes ne remarquent même plus… Que peuvent-ils voir là ? 

La Chapelle 

La Chapelle dont je vous ai parlé plus tôt ne serait pas en reste. On raconte que durant les travaux un gouverneur habitait sur place avec sa famille, ses fenêtres donnaient directement sur la coure où les condamnés à mort étaient exécutés autrefois. Une nuit, alors qu’il était prêt à aller se coucher, il remarqua une lumière à l’intérieur de la Chapelle, intrigué il décida d’aller voir ce qu’il se passait.

L’histoire nous dit que quand il arriva sur place il n’y avait rien de particulier, juste cette lumière allumée qu’il éteignit avant de retourner dans sa chambre. De retour dans ses appartements il regarda à nouveau vers la Chapelle… où les lumières étaient à nouveau allumées !!! On dit qu’il aurait fait l’aller et retour entre sa chambre et le lieu saint pas moins de trois fois dans la même nuit pour éteindre les lumières. Etrange quand on sait que sa famille et lui étaient les seuls êtres présents dans l’ensemble du bâtiment la nuit… En tout cas, les seuls êtres “vivants” présents !

Kilmainham Gaol Dublin

Il paraît que de nos jours les lumières de la Chapelle jouent parfois encore des tours ! J’ai entendu quelques histoires à propos des esprits de Joseph Plunkett et Grace Gifford qui s’étaient mariés là, pas mal de gens pensent qu’ils seraient les présences qu’on retrouve dans cette salle. Pensez-vous qu’ils soient toujours là ?

Des médiums se sont rendus sur place, et d’après eux le balcon de la chapelle aurait bel et bien une présence, mais ça serait plutôt une entité maléfique.

En tout cas ouvrez bien l’oeil si vous visitez cet endroit.

 Se rendre à Kilmainham 

C’est une visite qu’il faut faire parce que cet endroit fait partie de notre histoire moderne !

Comme je vous l’ai dit plus tôt, on peut la visiter en groupe (par contre la visite n’est disponible qu’en Anglais).

Le mieux est de réserver car elle est souvent complète, pour cela vous trouverez tous les renseignements utiles sur leur site internet avec les horaires.

Elle est assez excentrée par rapport au centre ville de Dublin, mais il est possible de s’y rendre à pied pour les bons marcheurs, ou en bus de ville.

Je tiens à dédier ce dossier à mon ami David, visiter cet endroit ensemble à été un grand moment ! Je vous invite à découvrir l’excellent travail de ce talentueux photographe par l’intermédiaire de sa page Facebook.

Kilmainham Gaol Dublin

Retrouvez les Mystères de la Renarde en Vidéo grâce à l’épisode sur la Kilmainham Gaol !




A ceux qui voudraient découvrir d’autres destinations n’oubliez pas de consulter la page Mappemonde de la Renarde où vous trouverez la liste à jour de mes articles classés par pays. Retrouvez Les Mystères de la Renarde sur les réseaux sociaux afin de ne manquer aucune publication : FacebookYoutubeInstagramTwitter

Si vous le souhaitez vous pouvez me soutenir grâce à uTip et Tipeee !

Et si vous ne le pouvez pas, n’oubliez pas que chaque partage des liens de mon travail, chaque like et chaque commentaire, sont une aide immense pour faire connaître mon projet, alors merci à tous !

Cet article n’est en collaboration avec personne, les propos et avis n’engagent que moi 🙂 Les images et textes ne sont pas libres de droits, ce sont mes clichés et le fruit de mes recherches et connaissances personnelles.

 

Kilmainham Gaol Dublin