Le Cimetière des “Sans Nom” et autres Cimetières de Vienne : Fantômes et Célébrités


Vienne est incontestablement une de mes villes préférées au monde, elle est non seulement d’une beautée sans pareille, mais elle à l’une des histoires les plus riches qui soient !

Quand on y pense la première chose qui nous vient en tête est sa cour, avec son inoubliable Sissi et ses palais Impériaux. Mais au delà de ça, Vienne à son lot de légendes qui lui donne un côté sombre insoupçonné.

Ce n’est pas un hasard si je choisis de consacrer mon premier sujet sur cette ville à ses cimetières et leurs histoires. Serez-vous assez téméraires pour faire cette visite étrange ? 

 Un peu d’histoire

Vienne est selon moi l’une des plus belles villes au monde, capitale de l’Autriche, elle se situe en Europe Centrale. A la fois traversée par le Danube, et la Vienne – à qui elle doit son nom – c’est une superbe citée où il fait bon vivre, ou que l’on prend simplement plaisir à visiter !

La splendeur de ses monuments comme la cathédrale Saint-Etienne, l’Opéra National ou encore le palais de la Hofburg nous rappellent à chaque instant le passé glorieux de cette nation qui était autrefois un puissant Empire !

La culture musicale y est également omniprésente et les gens de tous pays viennent encore y admirer de somptueux opéras et concerts.

Mais je vous parlerai plus de Vienne et de son histoire dans un prochain article, parce que celui-ci est avant tout consacré à ses étonnants et magnifiques cimetières.

 Le Cimetière Central

C’est un peu le Père Lachaise Viennois, un immense espace vert au coeur d’une grande ville, qui contient des sépultures de célébrités. – Il est le deuxième plus grand cimetière d’Europe. – Quand Vienne s’est agrandie les autres cimetières sont devenus bien trop petits, c’est pour cela que cette nécropole de 2 kilomètres carrés a été créée en 1874.

Cimetière Central Vienne

Ce cimetière est tellement grand qu’il vous faudra sans doute plus d’une visite pour le découvrir dans son ensemble. On peut y admirer la très belle église Saint-Charles Borromée, couronnée de sa grande coupole.

Cimetière Central Vienne

C’est dans ce cimetière que l’on a érigé à Mozart un monument funéraire à titre honorifique – sa dernière demeure étant au cimetière Saint-Marc dont nous parlerons juste après – où il est entouré par Schubert et Beethoven !

Cimetière Central de Vienne

Mais on y retrouve également les sépultures d’autres grands noms, comme par exemple : Gluck, Hugo Wolf, Johann Strauß père et fils, Brahms, Hans Moser, Robert Stolz… Entre autres.

Devant l’église du souvenir se trouve une crypte dans laquelle sont enterrés les présidents décédés depuis 1945. Des musiciens et artistes, ainsi que des anonymes partagent leurs dernières demeures dans cet endroit somptueux où les monuments rivalisent tous de beauté.

Le Cimetière central propose aussi de visiter le Musée des Pompes funèbres.

 Le Cimetière Saint-Marx

Plus sauvage que le précédent, ce cimetière dispose d’une atmosphère bien particulière ! C’est là que Wolfgang Amadeus Mozart est enterré dans une tombe anonyme qu’il a été impossible de retrouver pour l’instant. Un monument, composé d’une colomne brisée et d’un Ange, lui est donc consacré au centre du cimetière où bon nombre de personnes viennent lui rendre hommage.

Cimetière Saint Marc de Vienne

Appelé Sankt Marx – ou parfois St-Marc – il a été utilisé de 1784 à 1874, c’est aujourd’hui une paisible oasis de verdure, qui peut pourtant révéler une ambiance presque inquiétante en fonction du moment de la journée.

Cimetière Saint Marx de Vienne

Ce cimetière comme le cimetière central n’ont pas vraiment d’histoires de fantômes ou de légendes dont je pourrais vous faire part, même si à mon avis celui de St-Marx serait un bon candidat si on voulait pousser les recherches sur place !

Par contre celui dont je vais vous parler maintenant va vous glacer le sang…

 Le Cimetière des “Sans Nom”

Il est de loin le plus beau et le plus énigmatique des cimetières de Vienne, mais le visiter se mérite, car sa localisation lointaine du centre ville le rend accessible seulement aux plus passionnés qui désirent vraiment s’y rendre !

Le cimetière des Anonymes (ou plus souvent appelé des “sans nom”, en allemand “Friedhof Der Namenlosen”, et en anglais “cemetery of the nameless”) à été ouvert en 1840.

Cimetière des sans nom Vienne

Sa création est dûe à un problème bien particulier, en effet c’est près de là où il se trouve – dans le 11ème districte, plus précisément dans le quartier de Simmering – que les corps des gens qui se suicidaient en sautant dans le Danube étaient rejetés sur la rive. Souvent les victimes n’étaient pas formellement identifiées, c’est de cette manière que ce cimetière à obtenu son nom. 478 corps ont été repêchés et enterrés là, et ces pauvres personnes au destins funestes étaient tous des petites gens.

Les morts étaient enterrés dans des cercueils en bois, offerts par des charpentiers. Une quarantaine de corps ont été identifiés par les familles, les autres tombes sont simplement marquées d’un simple “Namenlos” (sans nom).

Cimetière de Sans Nom Vienne

En 1935 une petite chapelle à été construite par l’architecte Karl Franz Eder, des cérémonies y sont encore célébrées de nos jours.

Chaque année à la Toussaint les pêcheur de l’Aberner fleurissent un radeau sur lequel on peut lire “Den Opfern der Donau” qui signifie “Aux victimes du Danube”. Et c’est au son d’une marche funèbre jouée pour l’occasion, qu’ils laissent dériver l’embarcation emportée par le courant vers Bratislava ou encore Budapest…

Chapelle du cimetière des sans nom Vienne

C’est vers 1940, après des travaux dans le secteur, que les corps des suicidés n’ont plus été rejetés là, et que le cimetière n’a plus vu de nouvelle innumation.

Ses croix de métal noir, sa végétation presque sauvage, son ambiance unique lui donne un côté mélancolique digne d’une oeuvre Gothique. Il figure même dans un film que j’aime beaucoup, qui s’intitule “Before Sunrise”. Mais son histoire ne s’arrête pas là, car on dit que ce lieu incomparable est hanté…

Beaucoup de gens pensent que le cimetière des sans noms est paisible, ce n’est pas étonnant dans la mesure où il n’est pas spécialement fréquenté tellement il est excentré ! Mais pour la plupart des amoureux de paranormal, il est l’un des endroits les plus hantés de Vienne, voir de toute l’Autriche !

Cimetière des sans nom Vienne

Des histoires racontent que les âmes des malheureux seraient incapables de trouver le repos, qu’elles errent sans but aux alentours du cimetière. On dit même qu’un ancien gardien du lieu aurait été témoins de bon nombres d’apparitions de fantômes.

Des visiteurs ont rapporté des observations d’ombres, et plus inquiétant encore, la silhouette d’un homme à capuche noire serait régulièrement aperçue, certains pensent que cette figure fantomatique surveille les gens, ce qui aurait le don d’effrayer la plupart des témoins…

Des personnes ont également entendu des voix dans le cimetière, beaucoup ne se sentent pas les bienvenus et n’ont qu’une envie : celle de quitter les lieux !

 Se rendre dans les différents cimetières de Vienne

Le plus facile d’accès est certainement le cimetière central, où l’on peut se rendre en tramway comme en voiture. Son accès est gratuit, mais vous pouvez, contre quelques euros, demander un audio guide à l’accueil. Sa visite se fait à pieds ou en calèche (à partir de 50€ selon le circuit choisi). Un endroit pour se restaurer se situe à l’entrée.

Pour ce qui est du cimetière St-Marx on peut s’y rendre par le même tramway que le précédent, le numéro 71, suivi de quelques minutes de marche.

Quand au fabuleux cimetière des sans nom c’est certainement le plus difficile d’accès. Il faut prendre le bus 76A jusqu’à l’arrêt Alberner Hafen, pour ensuite marcher de bonnes minutes le long d’une zone industrielle pour finalement le trouver.

Cimetière des sans nom Vienne

J’ai aimé Vienne de tout mon coeur, et ses cimetières sont vraiment très intéressants chacun dans son genre. La ville en compte beaucoup d’autres, mais je n’ai choisi de vous parler ici que des principaux.

Il est vrai que j’ai une tendresse toute particulière pour le cimetière Central, car il figure au tout début de la série Rex (qui est ma série préférée avec Supernatural) et que se retrouver là m’a forcément fait penser à mes personnages adorés ! Mais j’ai été touchée en plein coeur par la beautée déconcertante du cimetière des sans nom… Je crois que ce qu’on ressent là bas est impossible à raconter, il faut le voir pour le croire.

Mais que ce soit à Vienne ou ailleurs, rappelez-vous qu’un cimetière est avant tout un lieu de repos, que nous devons respecter et simplement admirer en toute humilité.

N’oubliez pas de consulter mes autres articles sur Vienne, comme celui sur ses Cryptes et Catacombes, et celui sur ses histoires de fantômes !

Retrouvez la Renarde en vidéo grâce à l’épisode sur les Cimetières de Vienne !

A ceux qui voudraient découvrir d’autres destinations n’oubliez pas de consulter la page Mappemonde de la Renarde où vous trouverez la liste à jour de mes articles classés par pays.

Retrouvez Les Mystères de la Renarde sur les réseaux sociaux afin de ne manquer aucune publication : FacebookYoutubeInstagramTwitter

Si vous le souhaitez vous pouvez me soutenir grâce à Tipeee ! Et si vous ne le pouvez pas, n’oubliez pas que chaque partage des liens de mon travail, chaque like et chaque commentaire, sont une aide immense pour faire connaître mon projet, alors merci à tous !

Cet article n’est en collaboration avec personne, les propos et avis n’engagent que moi 🙂 Les images et textes ne sont pas libres de droits, ce sont mes clichés et le fruit de mes recherches et connaissances personnelles.