Les Voûtes d’Édimbourg : Mr Boots et compagnie !

La capitale Écossaise d’Edimbourg offre d’innombrables merveilles et curiosités en tous genres à découvrir et redécouvrir inlassablement ! Cette ville regorge d’activités, c’est simple : il y en a pour tous les goûts.

De nombreux endroits la rende singulière et atypique – comme Arthur’s Seat : ce volcan endormi au coeur de la ville ! Mais ce qui se cache sous ses rues pavées ne vous laissera pas indifférents !

Edinburgh

Serez-vous assez braves (ou fous !) pour emprunter l’un des accès qui mènent aux voûtes d’édimbourg ? 

 Un peu d’histoire

Si vous suivez le blog depuis ses débuts – récents – alors vous savez déjà combien mon amour pour l’Écosse est grand, je vous ai déjà parlé de ce pays avec mon article sur le Loch Ness, et vous avez commencé à visiter avec moi ma ville préférée au monde : Édimbourg. Si vous êtes nouveau ici alors tout d’abord bienvenue, ensuite je vous invite à consulter mon premier article en rapport avec cette citée, qui peut être un bon complément d’informations au présent article.

Edinburgh, qui fut longtemps surnommée « Auld Reekie » – globalement « la vieille qui pue » en référence à son odeur disons… particulière durant une époque où l’hygiène laissait à désirer et où les rues étaient jonchées de choses qui étaient jetées des fenêtres des habitants ! En résumé nous remercions l’inventeur du tout-à-l’égout car c’est tout de même beaucoup plus agréable de parcourir la ville maintenant ! – est une ville magnifique en surface, et pleine de mystères en sous sol…

Quand Edimbourg s’est étendue entre le XVIII ème et le XIX ème siècle des ponts ont été construits pour relier les nouveaux quartiers à la vieille ville. On peut donc accéder au sud de la ville depuis le Royal Mile grâce au South Bridge et au George IV Bridge. Les arches des ponts sont quasiment toutes souterraines et sont ce qu’on appelle les Voûtes d’Edimbourg.  

Elles ont dans un premier temps servi d’entrepôts, de tavernes, d’ateliers divers… Mais suite aux arrivées des réfugiés Irlandais ou encore des highlanders privés de leurs terres, les voûtes se sont peu à peu transformées en abris de fortunes, de véritables taudis sombres et humides. On y vivait, mourrait, travaillait, trafiquait dans une hygiène déplorable.

Edinburgh

C’est à la fin du XIXème siècle que les lieux ont été évacués, et depuis là les voûtes n’avaient plus fait parler d’elles. Jusqu’à ce qu’en 1994, Mercat Tours décide d’en ouvrir l’accès aux visiteurs après les avoir redécouvertes suite à des travaux.

(Pour les fêtards, sachez que certaines abritent aussi des clubs, comme le Cabaret Voltaire – qui figure sur la liste d’un des meilleurs Pub Crawl de la ville. Et, rien à voir avec les Voûtes mais, si vous souhaitez faire une fête digne de ce nom dans un endroit insolite alors je vous recommande le Frankenstein, à faire au moins une fois ! Cette ancienne église réserve bien des surprises !)

 Des fantômes dans les voûtes

Quand on parle d’esprits dans les voûtes ce ne sont  pas juste un ou deux, non, ce sont beaucoup d’âmes errantes différentes qui ont été recensées grâces aux enquêtes et témoignages. Des hommes, des femmes, des enfants, parmi lesquels des voyageurs, soldats, marins, riches, pauvres, mendiants, voleurs, assassins… Et même, dit-on, des esprits de chiens !

Si on commence à s’intéresser à ce qu’il se passe dans les sous sols d’édimbourg on trouve des dizaines de témoignages (du plus sérieux au plus farfelu). Comme toujours chacun est libre de se faire sa propre opinion, et le mieux est de se rendre sur place pour se faire son propre avis. Je ne peux évidemment pas vous résumer toutes ces histoires, déjà car je ne prétend pas toutes les connaître, mais surtout pour ne pas avoir un article trop long, ils le sont en général bien assez ! Je vais donc vous faire part de mes récits préférés.

Sous Blair Street vous pourrez vous rendre dans la “Cobbler’s Room”, c’est là qu’est semble-t-il toujours présente l’âme d’un cordonnier. L’ambiance qui y règne n’est pas négative, je m’y suis rendue un bon nombre de fois et je n’y ai jamais rien ressenti de malveillant – mais je suppose que ça reste à l’appréciation de chacun. Ce qui me donne envie de vous citer cette voûte en particulier c’est la tradition qui y a été établie et qui me plaît beaucoup ! Le cordonnier est paraît-il toujours très intéressé par les chaussures des visiteurs, et quand vous sortez de la pièce le guide passe en revue toutes les paires de chaussures avec sa lampe torche pour qu’il puisse les voir. Ce qui a tendance à en amuser plus d’un, personnellement j’aime beaucoup cet hommage. Que le cordonnier soit réellement encore présent d’une certaine manière ou non c’est une belle façon d’honorer sa mémoire.

Edinburgh

Dans la même partie des voûtes vous retrouverez aussi – dit-on – l’esprit d’un petit garçon qui parfois prend la main des visiteurs. Beaucoup de gens affirment avoir senti une petite main saisir la leur, surtout les femmes. Je n’ai pas ressenti ça, mais peut-être qu’un jour ça arrivera lors d’une prochaine visite, qui sait ? En tout cas je ne manquerai de vous tenir au courant si ça arrive !

Le petit garçon n’est pas la seule présence positive de cet endroit, et pour des raisons personnelle l’esprit que j’aurai le plus envie de voir se manifester lors d’une visite est celui du chien. Oui parfaitement un chien ! De nombreux témoignages attestent de la présence de l’âme de cet animal au coeur des voûtes d’édimbourg, des photos prises par des visiteurs sont même visibles sur internet.

 “Mr Boots” la star cachée dans l’ombre

Tous les esprits ne sont pas positifs, on peut constater que déjà du vivant des humains il y a les bons et les mauvais, et bien visiblement une fois passé de l’autre côté c’est pareil… L’âme errante la plus connue de tout Edinburgh est sans aucun doutes Mr Boots ! Sa réputation n’est pas basée sur sa gentillesse, bien au contraire.

Il résiderait toujours dans la “White Room”, ancien lieu de stockage. L’esprit de cet homme, qui aurait déclaré un jour à une médium se prénommer Edward, ne serait pas vraiment fan du surnom de “Mr Boots” que les témoins lui ont attribué à cause des grandes bottes qu’il porte.

Il observerait les visiteurs sans se manifester, et lorsqu’un groupe de touristes est emmené dans sa pièce alors là il est fréquent qu’il s’en prenne à certaines personnes. Des gens affirment avoir été poussés, d’autres se sentent très mal (au point parfois de faire des malaises), certains arborent des marques et autres griffures à la sortie de la White Room et certifient qu’ils ne les avaient pas avant d’entrer… Ce cher Mr Boots prendrait un malin plaisir à effrayer et malmener les êtres vivants qui lui rende visite !

Edinburgh

J’ai moi même pu constater quelque chose de particulièrement étrange dans le comportement des groupes en arrivant à cet endroit, les gens se serrent automatiquement vers le côté gauche de la pièce, faisant face au guide se tenant toujours dans l’embrasure de la porte, sans que personne ne leur dise de se mettre là ! C’est quelque chose qui m’a toujours étonnée. Ensuite quand le guide leur explique que le corps d’une prostituée à été retrouvé dans le coin droit – espace qu’affectionnerait Mr Boots – alors généralement tout le groupe se regarde bêtement sans prononcer le moindre mot. On raconte aussi que cette femme aurait été assassinée par Mr Boots. Alors légende ou fait avéré ? Quoi qu’il en soit, peu de gens osent rester dans le fond à droite de cette voûte, coïncidence ?

Edinburgh

Pour ceux qui connaissent l’émission de TV Ghost Adventures, vous avez pu voir dans l’épisode consacré aux voûtes d’édimbourg combien Zak a eu peur quand il a provoqué Mr Boots, en allant jusqu’à utiliser une lampe dans la White Room alors qu’on raconte qu’il déteste la lumière directe. Que Zak et son équipe en rajoute ou non, cette émission en particulier était très sympa pour son immersion dans les célèbres « Edinburgh Vaults » !

 Se rendre au coeur des Voûtes d’Edimbourg

Si vous souhaitez visiter les entrailles de la capitale du merveilleux pays qu’est l’Ecosse, alors vous devrez forcément passer par l’une des différentes compagnies qui en ont ouvert l’accès.

Vous aurez le choix entre Auld Reekie, City of the Dead Tours, et mon préféré Mercat Tours. Chacun vous permettra de visiter une partie différente des voûtes puisqu’ils sont propriétaires de sections bien distinctes, les histoires racontées sur la ville seront globalement les mêmes, la différence se fera surtout sur les anecdotes relatives à chaque pièce.

Si vous avez le temps, l’argent et l’envie, je conseille de tout faire car si vous êtes passionné il serait dommage de manquer une partie de tout ce qu’il y a a voir. Par contre si vous ne devez choisir qu’une seule visite, alors laissez moi vous recommander vivement une de celles proposées par Mercat Tours. J’ai déjà mentionné dans mon précédent article combien je les trouve professionnels et intéressants, mais en plus ce sont les seuls qui permettent de pénétrer dans l’antre de Mr Boots. Vous ne pensez pas que ça serait dommage de ne pas lui rendre visite ? Pour ma part je pense que ça serait comme manquer la meilleure partie de l’expérience !

De plus ils proposent des visites de jour comme de nuit, et plusieurs tours différents, il n’y a que l’embarras du choix ! Surtout gardez bien votre ticket car il vous donne droit à une réduction de 2£ sur une prochaine visite avec eux, quand on voit le nombre impressionnant de visites proposées par cette compagnie (paranormales, historiques, ou encore une sur le thème de la série Outlander !) vous aurez sans doute l’occasion d’utiliser cette réduction ! Et pourquoi ne pas y célébrer Halloween ?

Dans un autre style, si vous aimez les reconstitutions, vous aurez le choix entre The Real Mary King’s Close, et le Edinburgh Dungeon, tous deux avec des guides / acteurs en costumes. D’excellents divertissements pour ceux qui aiment apprendre en se faisant peur ! (Certains d’entre vous connaissent sûrement déjà le principe du Dungeon grâce à ceux de Londres, Amsterdam, San Francisco, Berlin, Hambourg et j’en passe !)

Edinburgh

C’est difficile de tenter de résumer un sujet aussi intéressant et vaste que celui des voûtes d’Edimbourg, mais je ne peux que vous recommander de vous y rendre, car même si vous n’êtes pas certains que quelque chose surnaturel s’y passe quand vous y serez, vous avez au moins l’assurance d’apprendre des choses vraiment fascinantes.

Je ne compte plus le nombre de fois où je m’y suis rendue, je n’ai pas été poussée ou que sais-je encore par un esprit, par contre j’ai à deux reprise eu des déchargements de batteries inexpliqués sur des batteries de mon appareil photo alors neuf, j’ai entendu des bruits de pas, un autre bruit étrange (comme quelque chose de lourd qui aurait été traîné), et quelques photos avec un flou bizarre alors que celles d’avant et d’après sont parfaitement nettes. Je ne crie pas au paranormal, il y a peut-être d’autres explications j’en ai conscience, je cherche même toujours à expliquer plutôt qu’à croire n’importe quoi, mais ces événements liés à ce lieu et cette ambiance mystique sont forcément beaucoup plus intéressants que si les mêmes choses étaient constatés ailleurs.

Edinburgh

Quoi qu’il en soit, c’est avec plaisir que j’irais revoir Mr Boots et les autres dès que je retournerai à Edinburgh !

Edinburgh

Retrouvez la Renarde en vidéo grâce à l’épisode des Voûtes !

A ceux qui voudraient découvrir d’autres destinations n’oubliez pas de consulter la page Mappemonde de la Renarde où vous trouverez la liste à jour de mes articles classés par pays.

Retrouvez Les Mystères de la Renarde sur les réseaux sociaux afin de ne manquer aucune publication : FacebookYoutubeInstagramTwitter

Si vous le souhaitez vous pouvez me soutenir grâce à Tipeee ! Et si vous ne le pouvez pas, n’oubliez pas que chaque partage des liens de mon travail, chaque like et chaque commentaire, sont une aide immense pour faire connaître mon projet, alors merci à tous !

Cet article n’est en collaboration avec personne, les propos et avis n’engagent que moi 🙂 Les images et textes ne sont pas libres de droits, ce sont mes clichés et le fruit de mes recherches et connaissances personnelles.