Le Cimetière de Greyfriars : Bobby et les Esprits !

Il existe au coeur de la capitale Écossaise un lieu magique, empreint de mystères et légendes, où se côtoient des esprits pas toujours amicaux et le souvenir d’un petit chien symbole de loyauté : c’est le magnifique cimetière Gothique de Greyfriars.

Ce n’est pas le seul cimetière d’Édimbourg qui soit dit hanté, ni même le seul endroit où l’on rapporte des expériences paranormales – quand on y pense il y a très peu de lieux dans la ville qui ne comporte aucune anecdote ou histoire de fantômes, à Édimbourg même les carrefours sont hantés ! – mais personnellement c’est l’un de mes lieux préférés dans cette ville que j’aime de tout mon coeur. J’ai passé des heures entières de jour comme de nuit à arpenter les allées de Greyfriars, en toutes saisons, seule ou avec des amis, et j’y ai toujours perdu la notion du temps.

Edinburgh

Laissez moi vous emmener avec moi au cimetière de Greyfriars, serez-vous à la hauteur ? 

 Un peu d’histoire

Situé au Sud du Royal Mile, tout au bout du George IV Bridge, le cimetière de Greyfriars est entouré de hauts murs en pierres noircies par le temps. Pourtant quand on franchit l’immense portail caché dans une petite allée à côté du Greyfriars Bobby’s Bar, on se retrouve dans un parc arboré où la verdure contraste avec les sombres et élégants monuments vestiges d’une autre époque.

Des célébrités locales – dont la liste est affichée à l’entrée – et des anonymes se côtoient dans ce jardin atypique dominé par l’impressionnant château d’Édimbourg pour l’éternité. Des siècles d’histoire marqués par les conflits, la peste, la chasse aux Sorcières, les vols de cadavres et tellement d’autres histoires à faire frissonner les plus téméraires… Pas étonnant que ce cimetière Gothique ait acquis la réputation d’être le plus hanté au monde ! Réputation largement méritée…

Edinburgh

Ce qu’il faut garder en mémoire quand vous traversez Greyfriars, c’est que vous marchez forcément sur des corps ! Effectivement, à certains endroits du cimetière les corps ont été empilés sur plusieurs mètres de profondeur pour gagner de la place, beaucoup n’ont pas de pierre tombale, et quand vous en voyez une il faut savoir qu’en dessous il y a d’autres corps qui ne sont pas mentionnés dessus, qui ne sont pas de la même famille ni nécessairement de la même époque. Et si vous croyez que marcher dans les allées vous empêchera de manquer de respect aux défunts en vous évitant de poser vos pieds sur eux vous vous trompez ! Il y a tellement de restes humains partout que fatalement à un moment ou un autre vous allez marcher sur un ou plusieurs défunts. C’est triste, mais malheureusement vous n’aurez pas le choix. Construit en 1560, le Greyfriars Kirkyard à dû trouver le moyen d’accueillir les corps des habitants d’Édimbourg depuis, surtout après les ravages de la peste.

Il est toujours possible d’y être enterré de nos jours, mais attention la facture est paraît-il extrêmement salée… Qui serait prêt à payer le prix pour avoir comme voisins des fantômes célèbres jusqu’à la fin des temps ?

Edinburgh

D’autres noms ont plus récemment rendu ce lieu attractif aux touristes pour assouvir leur passion pour Harry Potter, le mondialement connu jeune Sorcier à lunettes. J.K. Rowling s’étant largement inspirée de plusieurs noms inscrits sur des tombes du cimetière pour les donner a ses personnages, et ayant imaginé Poudlard (ou plutôt Hogwarts pour les Anglophones) en admirant l’école George Heriot. Il faut dire que le salon de thé Elephant House où elle à écrit le premier tome de la saga à succès se trouve non loin de Greyfriars !

Edinburgh

Pour admirer l’architecture de la George Heriot’s school il vous faudra passer dans la seconde partie du cimetière, séparée par le Mur de Flodden.

Face à ce qu’il reste du mur trône fièrement une somptueuse église. La Greyfriars Kirk est édifiée sur l’emplacement d’un ancien monastère franciscain, elle est ouverte gratuitement à la visite, et vous pourrez y admirer une exposition sur le National Covenant, comme quelques affaires et portrait de Bobby. De nombreuses cérémonies y sont encore célébrée, et il n’est pas rare de croiser un ou plusieurs mariages durant le weekend.

Edinburgh

 Poltergeist, griffures et évanouissements

Est-ce que George MacKenzie serait à l’origine des attaques rapportés par de nombreux visiteurs ? Le juge MacKenzie, ennemi juré des Sorcières (et également des pauvres femmes accusées à tort d’en être), est surtout connu pour avoir persécuté les Covenanters et les avoir fait enfermer dans la prison de Greyfriars, située juste derrière son mausolée.

Edinburgh

Des dizaines de témoignages – plus ou moins crédibles – affluent chaque année, souvent avec des photos à l’appui, par des touristes qui se plaignent d’avoir été agressés par une force invisible lors d’une visite à Greyfriars, particulièrement près du mausolée des MacKenzie et dans le secteur de l’ancienne prison. J’ai moi même visité l’endroit où étaient emprisonnés les Covenanters de nombreuses fois, et j’ai vu un jeune touriste aller se plaindre au guide à la fin du tour en lui exposant une marque ressemblant à une griffure sur son cou; Une autre fois, j’ai vu une femme qui se faisait comme « pousser » (d’après ses dire) et se rattraper de justesse pour ne pas tomber… Alors auto-persuasion de la part de ces gens ? Envie de faire le spectacle pour se faire mousser ? Réelle agression par un poltergeist ? Bien malin celui qui pourrait affirmer avec certitude détenir la réponse ! Ce qui me trouble dans tout ça, c’est que j’ai passé beaucoup plus de temps que la majorité des gens là bas, et que j’ai vu d’autres personnes déclarer avoir subi des agressions, mais que ce n’était jamais quelqu’un que je connaissais et en qui je pourrais avoir confiance, ou moi-même. Ne croyez pas que je réclame qu’un de mes proches ou moi soyons griffés ou poussés, juste que je m’interroge sur la méthode du choix des victimes.

 Bobby, le meilleur ami des Écossais

Une autre histoire, qui n’a rien de paranormal cette fois ci, a fait le tour du monde et a contribué à la célébrité de Greyfriars. Un petit Skye Terrier nommé Bobby à veillé sur la sépulture de son compagnon humain de 1858 à 1872. Cette histoire fut immortalisée par un livre et un film. Un monument en granit rose juste en face de l’entrée principale est consacré à Bobby, en mémoire de sa loyauté. Les locaux et certains touristes viennent y déposer des bâtons, des jouets, des pièces de monnaie, parfois même des dessins… Des marques d’affection pour le petit chien si cher aux coeurs des Écossais, et des amis des animaux du monde entier !

Edinburgh

Tout près du cimetière, devant le bar qui porte son nom, Bobby a également une statue à son effigie. Sa petite truffe à perdu sa couleur d’origine car d’innombrables mains viennent la caresser chaque année, dans l’espoir que Bobby leur porte chance, ou qu’il exauce un voeux précis. Si vous passez par là n’oubliez pas de toucher le bout de sa truffe du bout des doigts avec votre main gauche, on ne sait jamais !

Edinburgh

 Visites et enquêtes paranormales

Pour entendre des récits historique et des légendes rien ne vaut une bonne visite guidée ! Elles sont pour la plupart en Anglais, mais certaines compagnies comme le Mercat Tours en propose en Français (je ne suis pas certaine à 100% que le tour en Français passe par le cimetière car je n’ai suivi que leurs visites en Anglais, à vérifier). Je met en avant ces guides car je les trouve sérieux et j’aime leur professionnalisme. Mais de nombreuses autres compagnies vous propose des visites dans plusieurs langues. Par contre l’unique visite qui vous permet d’entrer dans les anciennes prisons des Covenanters est celle de City of the Dead, visite intéressante, même si je n’ai pas apprécié la petite plaisanterie qu’ils réservent sur le tour… Ce n’est bien évidement que mon avis personnel, et d’autres pourront trouver ça marrant, question de goûts !

Edinburgh

Pour les plus passionnés, ou les plus courageux, le meilleur moyen selon moi de profiter pleinement de ce que Greyfriars peut nous apporter est de participer à une enquête paranormale. Parfaitement, des investigations, mais pas exactement comme celles que vous verrez à la TV dans des émissions comme Ghost Adventures ou autre. Non je vous parle de spécialistes locaux qui vous propose de les rejoindre – contre une somme très modique, beaucoup moins élevée qu’un tour classique et beaucoup plus intéressant ! – lors de leur enquêtes menées à la nuit tombée. Je vais en décevoir certains mais il vous faudra un très bon niveau d’Anglais pour arriver à suivre. Armés de détecteurs EMF, enregistreurs numériques, baguettes de radiesthésie et autre matériel prêté par le groupe (ou le vôtre si vous en avez, vos appareils photos par exemple sont les bienvenus), vous allez suivre mon ami Frank à travers tout le cimetière et au delà dans quelques autres endroits de la ville à la recherche de réponses. Et croyez moi, vous pourriez bien êtres surpris ! Si vous êtes chanceux, mon ami David sera également de la partie, et vous aurez donc pour vous guider les deux meilleurs spécialistes en paranormal de tout Édimbourg ! Je ne dis pas ça car ils sont des amis proches, je dis ça car ce ne sont ni des illuminés, ni des gourous, ils analysent très sérieusement les choses et ne croient pas tout ce qu’on leur dit, si seulement il y avait plus de gens comme eux !

Edinburgh

Frank est également guide touristique, et propose de nombreuses visites plus classiques – sans investigation – qui vont de l’histoire des Sorcières, aux légendes Écossaises, et bien d’autres encore. Je vous invite à consulter sa page Facebook, où vous pourrez retrouver le calendrier complet des tours proposés, et où il vous sera possible de réserver votre place si vous le souhaitez. C’est un historien passionné qui ne vous décevra pas, le meilleur guide d’Édimbourg !

Edinburgh

Je pourrais vous écrire des pages et des pages sur le Greyfriars Kirkyard tant le sujet est vaste et passionnant, mais pour conclure cet article qui me tient tout particulièrement à coeur je voudrais vous dire que si vous décider de vous y rendre un jour – là où dans un autre lieu « chargé » dirons nous – souvenez-vous que si vous y entrez avec respect et humilité alors tout va bien se passer.

Ce cimetière je l’aime et le respecte, j’y ai passé tant de moments inoubliables, j’y ai aussi rencontré des gens qui font aujourd’hui partie de ma vie. Cet article est dédié à mes amis David et Frank, parce que malgré la distance, ils sont plus proche de moi que la plupart des gens.

Retrouvez la Renarde en vidéo grâce à l’épisode de Greyfriars !

A ceux qui voudraient découvrir d’autres destinations n’oubliez pas de consulter la page Mappemonde de la Renarde où vous trouverez la liste à jour de mes articles classés par pays.

Retrouvez Les Mystères de la Renarde sur les réseaux sociaux afin de ne manquer aucune publication : FacebookYoutubeInstagramTwitter

Si vous le souhaitez vous pouvez me soutenir grâce à Tipeee ! Et si vous ne le pouvez pas, n’oubliez pas que chaque partage des liens de mon travail, chaque like et chaque commentaire, sont une aide immense pour faire connaître mon projet, alors merci à tous !

Cet article n’est en collaboration avec personne, les propos et avis n’engagent que moi 🙂 Les images et textes ne sont pas libres de droits, ce sont mes clichés et le fruit de mes recherches et connaissances personnelles.